Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. OK En savoir plus


Château de style médiéval avec sa tour de défense du XIIIème siècle et son parc arboré d'essences centenaires

Secteur : Bas Limousin

Prix Honoraires Inclus : 580 000 €
Honoraires : 5.45% TTC*
Prix Hors Honoraires Agence : 550 000 €
*Honoraires d'agence à la charge de l'acquéreur.

Description

Co-exclusivité DESTIN DE PIERRE - MERCURE LIMOUSIN

Ce château, tout aussi mystérieux que majestueux, est lové au cœur de l’ancienne province du Bas Limousin, à la croisée des actuelles Autoroutes A20 (Paris-Toulouse) et A89 (Bordeaux-Lyon).

Les premiers seigneurs des lieux érigèrent au Xème siècle, une tour de défense en bois. Elle fut remplacée au XIIIème siècle, par l’actuelle tour ronde en pierres à laquelle sera accolé un logis fortifié. IL ne reste plus grand-chose de ce corps de logis qui fut remanié maintes fois au fil des siècles.

Riche d'une histoire mouvementée :

Les maîtres des lieux étaient-ils de ceux qui suivirent Godefroy de Bouillon lors de la première croisade ? On ne sait pas… mais le frère de l’un d’entre eux est parti à la croisade avec le Vicomte de Comborn.

Dès le XIIIème siècle, ils deviendront vassaux du Vicomte de Turenne.

Devenue protestante, la seigneurie sera aux prises avec les guerres de religions du XVIème siècle et reprise par les catholiques après de rudes batailles.

En 1730, la baronnie sera vendue à Jean Baptiste Mérigonde, entrepreneur des fortifications du roi Louis XV à Perpignan. Il fera reconstruire en grande partie le corps de logis.

En 1790, les révolutionnaires pilleront et incendieront le château. Seule la tour de défense résistera. En 1792, elle échappera, grâce au recours à la force publique, à la démolition par un groupe d’individus « enragés » et assurément malintentionnés.

D’importants travaux seront entrepris au cours du XIXème siècle. C’est à cette époque que le souterrain, devenu trop dangereux, sera muré.

Puis il sera vendu en 1956 à un ingénieur tombé « amoureux » de ce château qui entreprendra d’énormes travaux pour lui donner un plus grand confort dont un mur du grand salon entièrement vitré ! (Les glaces furent importées des Etats-Unis).

Les actuels propriétaires ont également réalisé de gros travaux d’embellissement et de mise aux normes (électriques entre autres). Ils ont également remis en état le parc boisé d'1,4 hectares, orné d’essences centenaires, pour faire de ce lieu historique, un havre de paix.
..

> Consulter nos honoraires

Détails du bien

Ref :



Surface Habitable :



Terrain :



Chambre(s) :



Salle(s) de bain :



FR420245



380 m²



14439 m²



4



2



Chauffage :



Parking/Garage :



Cave :



Piscine :



Foncier :



Radiateur/Fioul



Oui



Oui



Non



Non